L’aéroport s’équipe d’une station hydrogène et utilisera quatre bus H2 en 2020

Mardi, 15 Octobre, 2019
Philippe Crébassa - Aéroport Toulouse-Blagnac

L’aéroport de Toulouse-Blagnac va accueillir une station de production et distribution d’hydrogène en 2020. ATB sera son premier utilisateur pour alimenter quatre bus qui assureront le transport de passagers. L’aéroport a choisi de travailler avec Transdev pour l’exploitation de ces bus. Une initiative rendue possible grâce au projet HyPort lancé par la Région Occitanie, au travers de l’AREC et par ENGIE Cofely.

Le 23 septembre dernier, l’aéroport de Toulouse-Blagnac annonçait son entrée dans le programme européen Net Zero de l’ACI*, qui engage les aéroports vers le zéro émission de carbone en 2050.

ATB concrétise aujourd’hui son engagement : une station de production et de distribution d’hydrogène sera implantée sur l’aéroport et alimentera quatre bus à hydrogène opérés par Transdev. La station sera en zone publique et au service de tous les utilisateurs. Ces bus circuleront sur les pistes, pour transporter les passagers entre l’aérogare et les avions stationnés au large, et assureront également les navettes entre l’aérogare et les parkings autos éloignés.

« L’utilisation de bus à hydrogène pour notre aéroport est la première réalisation majeure du plan impulsé par la Région Occitanie et sa présidente, Carole Delga, pour faire de l’Occitanie la première région à énergie positive à l’horizon 2050, indique Philippe Crébassa, président du Directoire d’Aéroport Toulouse-Blagnac. En accueillant une station de production et de distribution d’hydrogène, construite par la société HyPort, l’aéroport de Toulouse-Blagnac confirme sa volonté de réduire ses émissions de gaz à effet de serre et d’améliorer la qualité de l’air sur la plateforme. Ce projet ambitieux est aussi la première réponse de l’aéroport à l’engagement que nous avons pris dans le cadre du programme européen Net Zero 2050, pour assurer un développement raisonné et durable de notre activité. »

L’aéroport de Toulouse-Blagnac sera le premier au monde à déployer côté pistes et côté ville des moyens de transport alimentés à l’hydrogène.

Rendez-vous dans un an pour voir circuler les premiers bus à hydrogène, qui seront fournis par l’entreprise régionale SAFRA.

A propos d’HyPort

Traduisant la volonté de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée d’intégrer l’hydrogène dans sa transition énergétique, HyPort propose de développer des infrastructures de production et de distribution d’hydrogène renouvelable, notamment autour des écosystèmes aéroportuaires.

HyPort est une société détenue à 51% par ENGIE Cofely et à 49% par l’Agence Régionale de l’Energie et du Climat Occitanie.

Afin d’accompagner le déploiement de cinq premiers bus à hydrogène (dont quatre à l’aéroport de Toulouse-Blagnac) et amorcer la mobilité verte et décarbonée sur le territoire, HyPort a sollicité, pour ce projet :

  • des fonds nationaux au travers de l’Appel à Projet « Ecosystèmes de Mobilité Hydrogène » de l’ADEME, et du Plan Hydrogène Occitanie déployé par la Région ;
  • des fonds européens au travers du projet JIVE 2 (Joint Initiative for hydrogen Vehicles across Europe), soutenu par le programme de recherche et d’innovation Horizon 2020 de l’Union Européenne, par Hydrogen Europe et Hydrogen Europe Research.

* ACI Europe : Airports Council International Europe (association des aéroports européens)
** AREC : Agence Régionale de l’Energie et du Climat