Concorde : 50 ans de l'avion supersonique

Vendredi, 19 Avril, 2019

Le premier vol du Concorde c’était il y a 50 ans.

Concorde et Toulouse, l'histoire est forcément spéciale. Conçu dans les bureaux de Sud Aviation, devenu Aérospatiale, puis Airbus, le grand oiseau blanc s'est envolé pour la première fois de l'aéroport de Toulouse Blagnac le 2 mars 1969. Mis en service en 1973, il volera pendant 27 ans, principalement entre Paris et New York, aux couleurs d'Air France et de British Airways.

 

Le 2 mars 1969 à 15h06, l'appareil se cabrait à 45 degrés et décollait de la piste flambant neuve de Toulouse-Blagnac. Concorde, qui allait devenir le premier avion supersonique, effectuait son premier vol d'essai.

Le pilote d'essai André Turcat tient les commandes du "prototype 001" pendant 27 minutes au-dessus de la vallée de la Garonne.

 

Son long nez mobile, long de 7,31 m et capable de s’incliner à des angles différents, est l’une de ses particularités les plus remarquables. Cette mobilité assure au pilote une visibilité nécessaire lors des différentes phases de vol et assure également à l’appareil une meilleure pénétration dans l’air.

 

Les 185 tonnes du premier prototype de l’avion, Concorde 001, décollent le 2 mars 1969 de Toulouse-Blagnac. Ce vol de 42 minutes, dont 29 de vol effectif, à la vitesse maximum de 463 km/h et à un peu plus de 3 000 mètres d’altitude, concrétise une dizaine d’années de batailles technologiques et administratives.

 

Quelques mois plus tard, en octobre, l’avion franchit le mur du son. Mach 2 est atteint en octobre 1970. Une vitesse maintenue durant 53 minutes.

Plusieurs événements sont prévus dans la région pour célébrer cet anniversaire.